Assemblée Chrétienne de Meyzieu

Tél. : 04 78 04 18 00

Fax. : 04 78 31 89 20

Mail : acmeyzieu@sfr.fr

29 Rue du 8 Mai 1945

69330 Meyzieu

  • White Facebook Icon

©2018 Assemblée Chrétienne de Meyzieu. Proudly created with wix.com

les amis du catja

Soutenir des enfants en détresse

Les amis du CATJA est une association loi 1901 créée à l'initiative de familles ayant adopté des enfants venant du Centre d'Accueil et de Transit de Jumeaux Abandonnés (C.A.T.J.A.) à Mananjary dans l'île de Madagascar.
C’est une association chrétienne malgache créée en 1987 pour accueillir, en vue de leur adoption, des jumeaux abandonnés de la côte Est de Madagascar.

Le Centre, situé dans la ville de Mananjary, accueille de plus en plus d’enfants non jumeaux également. L’abandon des jumeaux est une coutume d’origine africaine pratiquée dans 2 des 16 ethnies malgaches. Il est actuellement en régression. Dès 1990, par la foi, l’orphelinat a été conduit à accueillir aussi des enfants de tous âges, en situation de détresse. Une petite école interne met à niveau scolaire les enfants qui n’ont pas reçu d’instruction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

SES ENGAGEMENTS :
- Donner régulièrement des nouvelles des filleuls aux parrains (en moyenne deux fois par an).
- Rendre compte de l’utilisation des fonds perçus par un droit de regard, et recevoir des renseignements précis concernant la vie quotidienne du centre.
- Accueillir avant leur voyage les adoptants désireux d’être entourés. En retour, ils pourront servir « d’ambassadeurs » pour les petits colis ou les nouvelles récentes.
- Organiser une assemblée générale par an, et à cette occasion, permettre aux enfants adoptés de se retrouver.

Une journée au Catja
  "Le Catja est une vraie ruche, surtout le matin de bonne heure. La pouponnière est très vivante et bruyante déjà vers 5h du matin. Les petits sont mouillés, ils ont faim... Les nourrices s'activent vivement et avec bonne humeur autour des tout-petits. Les cuisinières de leur côté ne chôment pas : les enfants (petits-moyens et grands) attendent leur "petit déjeûner" avant de partir à l'école.
   Au moment du départ on entend des voix touts azimuts, et bien évidemment des rires. Le chien, agité par le départ des enfants, leur court après en aboyant. Un calme tout relatif s'installe jusqu'à environ 10h30 - 11h, et arrive le pousse-pousse avec la marchandise achetée au marché pour le repas de midi. Le mini-bus va récupérer vers midi les enfants à l'école; en tout cas ceux qui rentrent déjeûner. Pendant ce temps les petits-moyens qui sont sortis de la petite école du Catja, jouent dehors après avoir enlevé leur petit tablier jaune.
   Puis l'heure du repas est une heure à nouveau plus silencieuse jusqu'au nouveau départ vers l'école. L'après-midi est en général calme, et les nourrices profitent d'un certain apaisement pour sortir avec les bébés, les jours où il ne pleut pas. L'effervescence redémarre vers 16h avec la douche très animée des petits-moyens, et avec le retour des moyens-enfants vers 17h. A cette heure-ci, il fait nuit en hiver (c'est l'été en Europe comme vous le savez). Mais plus personne à l'extérieur après ça; les enfants et les adultes se trouvent à l'intérieur des bâtiments, bien à l'abri de la nuit. Vers 19h tout est silencieux... les portes et fenêtres sont closes... le Catja tout entier est recouvert par la nuit et disparaît des regards..."

                                                                                                                                                                                          Transmis par Josianne. Juin 2008

SES OBJECTIFS :
-  Soutenir par des actes de bienveillance les enfants accueillis à tous âges, même temporairement, par le CATJA et sans projet d’adoption et promouvoir l’autonomie du centre.

SES MOYENS :
- Proposer au parrainage ces enfants non adoptables, le temps que leur situation s’arrange : retour dans leur famille naturelle, adoption devenue possible, obtention d’un emploi. Ce parrainage consiste à l’envoi d’une somme fixe dont le montant est libre (en moyenne égal à 25€) dont nous privilégions la régularité et un échange de correspondance.
- Proposer un parrainage de projets alimentaires ou utilitaires ; par exemple leur offrir un fruit, du poisson ou de la viande, un verre de lait, un yaourt ou un œuf, du riz, des savons et de la lessive, ou d’autres aides sur le produit de votre choix.
- Recevoir des dons, de particuliers ou d’associations.
SES ACTIONS :
- Prioritairement par le parrainage collectif, participer aux dépenses de fonctionnement du centre et assurer le salaire des employés (en moyenne 30€ par mois), l’hébergement, la nourriture, l’électricité, l’eau potable, les frais de scolarité etc…
- Participer à des projets visant à l’autonomie du centre.
- Par le parrainage individuel, aider affectivement et financièrement un enfant en le mettant en rapport avec une famille.
- Par un réseau d’enfants, correspondance entre enfants français et malgaches. Des projets ont déjà été mis en place avec des écoles et des groupes d’enfants des églises.
- Participer au témoignage chrétien (écoles bibliques, journées d’églises etc…) et à l’information dans les écoles.
- Par le soutien spirituel, en participant à notre chaîne de prière.