A s s e m b l é e   C h r é t i e n n e  

d e   M e y z i e u

Les conditions sanitaires évoluent, les cultes ont repris sous condition de 70 personnes accueillies et d'inscription à un registre. Renseignements au 04 78 04 18 00 (lundi mardi jeudi et vendredi de 9h à 16h), ou par mail à : acmeyzieu@sfr.fr

Entrer dans son repos

Hébreux 4-1

20210314afficheCovid19.jpg

 

Après avoir créé les cieux et la terre en 6 jours, Dieu insiste sur le repos

qu'il prend (Genèse 1:1-3).

On remarquera que la formule ''il y eut un soir, il y eut un matin'' qui signale

habituellement qu’un jour s’achève ; est absente au 7ème jour,

ce qui laisse suggérer que le 7e jour n’a pas de fin... cela voudrait-il dire

que le repos de Dieu s’étende indéfiniment ?

D'autre part, est-il question, ici, d'une cessation de tout type

d’activité de la part de Dieu, ou faut-il plutôt estimer que Dieu

met seulement un terme a son travail de création ?

Oui, cette seconde analyse est correcte étant donnée la grande

activité que Dieu a déjà déployée lors de la création de la Terre et

des cieux narrée au tout début du livre de la Genèse et pour laquelle

il dit que toute cette œuvre fut ''bonne''.

 

Le 7e jour, Dieu se reposa ou plutôt  il cessa toute activité de création.

Quand il est dit que Dieu se reposa, cela ne veut pas dire qu'il était fatigué

et n'a plus rien fait. Mais se reposer pour Dieu signifie que son œuvre était

parfaitement achevée et accomplie, qu’Il n'y avait rien à ajouter ou rien à

modifier à ce qu'il venait de terminer, car tout était bon et remplissait le rôle

parfait pour lequel tout avait été créé !

Dieu met fin à son travail de création au moment où l'homme entre en scène,

la création est alors qualifiée de ''très bonne" (Genèse 1:31).

Dieu achève ainsi ses six jours de création avec l'apparition d’Adam et Ève.

Le repos pour Adam et Ève c’était simplement d’être dans la présence de leur créateur :

le repos de Dieu devait être ''leur'' repos.

 

Maintenant que la création est terminée et que l'homme existe, une nouvelle ère s'ouvre : Dieu va maintenant pouvoir déléguer à l'homme la gestion de son royaume terrestre tout en restant, bien entendu, le Seigneur de tout.

Cela ne veut pas dire que Dieu ne va plus rien faire à partir de maintenant, car le repos que Dieu étend à l'homme s'accomplit parfaitement dans le cadre de Sa volonté bonne et parfaite.

D'ailleurs Dieu a confié une tâche simple à Adam et Eve, celle de cultiver et garder le jardin (Genèse 2:15), comme un commandement de Sa part ''car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles, parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde'' dira bien plus tard l'apôtre Jean (1 Jean 5:3).

 

Quand notre vie entière est ainsi ''mise à part pour Dieu'', nous pouvons travailler avec Lui dans son repos. Dans le jardin, lieu de rencontre avec leur créateur, la vie d'Adam et d'Ève n'était pas pénible. Ils avaient la joie de vivre en Sa présence et de partager Son règne.

 

Mais le repos de Dieu a été chassé par le péché, Satan a réussi à détruire la chose la plus importante pour l'homme : celle d'entrer dans le repos de Dieu. Adam et Eve n'ont pas su ''triompher du monde''.

En poussant l'homme à pécher, Satan a réussi à couper la communion entre Dieu et sa créature, brisant ainsi la paix qui régnait jusqu'alors. Le monde n'a alors plus été le même, d'un monde de repos dominé par le règne de Dieu, il est passé à un monde de guerre, dominé par le péché et Satan.

Pourtant Dieu a voulu, par Moïse et par la Loi, garder le souvenir de ce repos lorsqu'il parle du Sabbat : ''Souviens-toi du jour du repos (du Sabbat) pour le sanctifier. Tu travailleras six jours et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l'Eternel, ton Dieu...  car en six jours l'Eternel a fait les cieux... et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Eternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.'' (Exode 20:8-11).

Mais ce repos de Sabbat n'était qu'une ombre des choses à venir (Colossiens 2:17), et comme le dit Paul dans cette épître aux Colossiens ''mais le corps est en Christ'' c'est à dire que la réalité est en Christ.

 

D'Adam et Eve, qui n'ont pas triomphé du péché, tous les hommes héritent d'une âme vivante mais qui reste terrestre charnelle n'ayant aucun accès au repos de Dieu. Mais il est dit de Christ qu'il est le dernier Adam. Il a triomphé du péché et de Satan et tous ceux qui croient et s'associent à ce qu'il est et ce qu'il dit héritent d'un esprit vivifié qui donne accès au repos de Dieu. (1 Corinthiens 15:44-49 ; Hébreux 4:1-11).

 

Jésus, pleinement Dieu et pleinement homme n'a pas

désobéi, il est allé jusqu'à la mort de la croix en prenant

sur Lui notre condamnation, c’est pour cela qu’il est notre

représentant devant le Père, le chemin qui nous amène

dans Sa douce présence, dans Son repos.

Rappelons nous les mots de Jésus sur la croix :

''Père tout est accompli'' ce qui veut dire « la facture est

payée, maintenant je peux trouver le repos dans ce si

grand salut ».

Celui qui entre dans ce repos, a un accès illimité à

la présence du Père.

Chers amis ne tardez pas à entrer dans ce repos par la foi

en Jésus-Christ. N'a-t-il pas dit ''Venez à moi vous tous qui

êtes fatigués et chargés et je vous donnerai du repos''

(Matthieu 11:28).

Amen.

Votre serviteur

crayon

Cliquez sur l'image pour revivre notre culte sur notre chaîne Youtube

Réunions de prière de semaine-2021.jpg
image.jpg
L'équipe de ministère:
Carlos Ramos
Pasteur
François Munoz
Pasteur Senior
Samuel Ruivaco
Président de l'ACM
José Hernandez
Vice-Président de l'ACM
2020-10-01_Valeurs ACM.jpg

Notre église est membre de la FPF

et de l'UEER

Cliquer sur le logo pour suivre les évènements de notre assemblée sur Facebook.

Facebook logo texte.jpg

ecouter phare fm